Rechercher

Allergies au pollen, comment les éviter ?


Yeux rouges, toux persistante, éternuements, écoulement nasal… sont autant de symptômes désagréables dû aux allergies.

Environ 1 français sur 4 souffre d’une allergie respiratoire, aussi appelée allergie au pollen. Ces allergies saisonnières sont de plus en plus fréquentes. Cela est notamment dûs à la pollution, notre alimentation, nos habitudes de vie etc. Voici donc nos solutions pour soulager vos symptômes et pour vous protéger de ces aléas printaniers.


Qu’est ce qu’une allergie au pollen ?


Une allergie est la conséquence d'un dysfonctionnement du système immunitaire qui déclenche une réaction immédiate et souvent disproportionnée au contact d’un élément étranger jusqu’alors inoffensif : l’allergène.

Sans être contagieuse, cette réaction de défense excessive est due à la production trop forte de médiateurs du système immunitaire qui se traduit par des manifestations physiques désagréables qu’on qualifie de pollinose ou plus communément de « rhume des foins ».

Le pollen est l'un des allergènes les plus courants, issu des arbres, d'herbacées ou de graminées. Les différents pollens se propagent dans l’atmosphère tout au long de l’année mais les périodes de pollinisation et la quantité de pollen varient en fonction des régions et des conditions climatiques.


Quels sont les symptômes ?


Les symptômes varient d’une personne à une autre et sont plus ou moins importants. Les manifestations les plus courantes d’une allergie au pollen sont :


  • la rhinite : elle se manifeste par le nez qui coule ou le nez bouché, des éternuements, des démangeaisons

  • la conjonctivite : les yeux sont rouges, gonflés et grattent

  • les crises d’asthme : elles se traduisent généralement par une diminution du souffle, une respiration sifflante et une toux persistante

  • l’eczéma et/ ou l’urticaire : on observe une apparition de plaques rouges aux différents plis (coudes, genoux, cou…)



Quelles sont les astuces pour prévenir des allergies au pollen ?


1- Se tenir au courant des prévisions météorologiques

Le pollen est surtout présent durant le beau temps. Gardez donc un œil sur la météo et le calendrier pollinique. Ainsi, vous pourrez déterminer quand il est préférable de rester chez vous.


2- Avoir les bons gestes

Penser à se laver le plus souvent possible les mains, le nez, les yeux et le visage, rincer de façon abondante. Au retour d’une balade au grand air (parc, forêt, etc.), faire un shampoing et changer de vêtements pour ne pas déposer les pollens accumulés sur l'oreiller


3- Protéger son intérieur Le pollen peut malgré tout rentrer dans votre maison via vos fenêtres. Pour éviter cela, n'hésitez pas à mettre des moustiquaires et utilisez régulièrement un aspirateur à filtre pour vous débarrasser du pollen. Dépoussiérez régulièrement votre habitat, aérez tôt le matin et fermez en milieu de matinée.


4- Sécher son linge à l’intérieur

Il est tentant avec l’arrivée des beaux jours, d’étendre son linge à l’extérieur, cependant , vous risquez de faire loger le pollen dans vos vêtements et vos draps.


5- Porter des lunettes de soleil Protégez vos yeux avec des lunettes solaires dès que vous sortez. Évitez autant que possible de vous frotter les yeux


6- Éviter de rouler en voiture avec la vitre ouverte Fermez les fenêtres pour se couper de l’air extérieur en voiture. Pour ceux qui veulent absolument rouler les fenêtres ouvertes, nous vous conseillons de porter des lunettes de soleil ainsi qu’un masque.


7- Utiliser une substance grasse autour du nez et des yeux La substance grasse (beurre de karité) permet d'absorber le pollen. Il est conseillé d'en mettre autour de son nez et de ses yeux.


8- Privilégier une alimentation riche en vitamines et en minéraux.

Des aliments riches en vitamine C (par exemple le citron, le persil, les poivrons, les fruits rouges, les agrumes, le kiwi, la papaye, le chou-fleur cru, le chou rouge, le litchi...) contribuent au bon fonctionnement du système immunitaire


9- Nettoyer son intestin L’allergie est aussi directement liée à l’intestin. Entre 60 à 80% des cellules immunitaires se trouvent dans l’intestin. L’interaction du système immunitaire avec les bactéries intestinales contribue également à déterminer si l’organisme va tolérer les substances étrangères (allergènes, tels que les pollens ou la poussière) ou y réagir par des symptômes allergiques.


10- Aménager son jardin

Si vous avez un jardin, essayez d’avoir une belle diversité de plantes dans votre aménagement paysager. En effet, cela permet de réduire l’accumulation en pollen d’une même espèce végétale dans l’air.



145 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout