Rechercher

MÉLATONINE, LA PRÉCIEUSE HORMONE DU SOMMEIL


Par nécessité biologique, l’Homme a de grands besoins en sommeil pour se régénérer. Comme la plupart des espèces animales, il dispose d’une horloge biologique interne, calée sur un rythme « jour-nuit » :

La mélatonine en est le chef d’orchestre.

La qualité de sécrétion de cette précieuse hormone est garante d’une qualité de sommeil, et donc de la récupération de l’individu.


En France, les troubles du sommeil touchent plus d’un quart de la population.


Nous sommes de grands consommateurs de somnifères et d’anxiolytiques, qui sont fréquemment prescrits afin d’améliorer la qualité du sommeil des patients. Ces médicaments s’accompagnent d’une accoutumance et de nombreux effets délétères à court ou moyen terme.

Outre le fait qu’ils possèdent un rapport bénéfice-risque mauvais, ils sont connus pour contradictoirement piller les réserves naturelles de mélatonine, l’hormone du sommeil par excellence.


De nombreux autres facteurs altèrent la sécrétion de cette précieuse hormone: parmi eux nous pouvons distinguer la pollution lumineuse liés aux éclairages urbains. Sous l’effet de la stimulation de la rétine et des noyaux suprachiasmatiques (hypothalamus) par la lumière, la production de mélatonine est interrompue.


La sécrétion de cette hormone est également impactée par les champs électromagnétiques par lesquels nous sommes entourés et qui engendrent un dysfonctionnement de la glande pinéale, tout comme par le travail nocturne, ou en horaires décalés.


La supplémentation en mélatonine représente alors une solution naturelle et sans danger pour favoriser un retour au sommeil récupérateur.

104 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout